Skip to content

L’appel du chalet

Posted in Canada, Québec, and Voyages

Demain dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, je partirai. J’irai par la forêt, j’irai par la montagne … j’irai où le chalet m’attend.

 

Eh oui le chalet, le fameux chalet. Tout être humain qui se respecte au Québec se doit de passer un nombre sans doute règlementaire de fins de semaine au chalet.
Le chalet est un concept intéressant de résidence secondaire plus ou moins près de chez soi, plus ou moins confortable, plus ou moins grand. Bien entendu, par chez moi, un chalet n’est jamais à la montagne (puisqu’il n’y a pas de montagne), sauf à chercher les hauteurs des monts Valins. Cela va de la cabane dotée d’une seule pièce au milieu de nulle part au luxueux 6 pièces avec sa plage privée et son ponton pour le yacht au bord du lac à 10 kilomètres de la ville.

On y va en famille, entre amis, tout seul quand les enfants sont grands et que le conjoint préfère rester à la maison. On y va pour ne rien faire, pour profiter de la nature, pour réunir un groupe de personnes …

Demain, direction donc le chalet du père d’une amie de Saint-Félicien. Il se trouve quelque part du côté de Sainte-Rose du Nord, un nom charmeur pour un village ravissant au bord du fjord, presque à mi chemin entre Jonquière et Tadoussac sur le Saint-Laurent.

Dire que j’attends ces deux journées avec impatience serait une grave sous-estimation. Je bondis (presque) littéralement de joie par anticipation.

Oh ! On dirait que j’ai attrapé le virus du chalet …

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *