Skip to content

Canicule et bon voisinage

Posted in Canada, Québec, and Voyages

Last updated on 14 juillet 2019

Dans la série Il y a tout juste 10 ans – Archive Québec, 29 juillet 2009.
Eh oui, même au Québec, même au Nord de la jolie ville de Québec, les périodes de chaleur sont possibles. Mais ici, c’est sans doute une des seules zones au monde ou l’on doit préciser 30 degrés celsius au dessus de zéro. Quoique, tout de même, en juillet, fort heureusement les risques de 30 degrés en dessous de zéro paraissent assez réduits.

Chaud bien sûr, mais également terriblement humide, et donc un peu moite; seul le vent permet encore de respirer. Le temps idéal, finalement, pour développer ses relations de bon voisinage. Chacun sort sur la galerie, s’installe sur sa chaise à bascule et regarde passer la journée, qui avec une bière, qui avec un thé, qui en fumant silencieusement. C’est un quartier comme les autres : peu de retraités, qui sont plutôt soit dans une maison individuelle soit au chalet (le chalet étant ici une pratique presque religieuse très répandue), et quant aux chômeurs, selon les plus jeunes générations, ils s’agit d’êtres mythologiques disparus depuis au moins la grande crise de 1929, dont on parle encore parfois dans les veillées pour faire peur aux enfants qui ne veulent pas aller à l’école. Bref, un quartier normal de gens qui travaillent, qui étudient, et viennent se reposer chez eux.

En réalité, le phénomène qui emplit le quartier – mais aussi la ville comme tout le reste du Québec – de travailleurs au repos, ce phénomène se nomme congés de la construction.
C’est qu’ici certaines choses se font de manière simultanée pour l’ensemble de la population de la province. Par exemple, le déménagement. Pas besoin de mettre de pluriel, les déménagements, non. Tout le monde déménage le 1er juillet au Québec. Ça tombe bien, d’ailleurs, c’est un jour férié. Bien sûr, certaines personnes ne déménagent pas du tout – tous les ans, ce serait un peu fatiguant à la longue, pensons aux familles et aux personnes âgées – mais tous ceux qui déménagent n’ont pas le choix de la date.

Pour les vacances, c’est la même chose, la grande majorité de la population part en vacances pendant les semaines de la construction, au nombre de deux généralement. Pas la peine de trop chercher un petit commerce ouvert durant cette période. Tout est au ralenti.

Ça fait un peu penser aux grandes migrations animales dans les documentaires animaliers : la longue marche des caribous, le suicide des lemmings ou encore la remontée des saumons …

Et les chaises basculent, basculent, basculent encore.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *