Skip to content

SOLEIL GRIS

Le monde a bien changé, en l’espace d’un siècle : des catastrophes pourtant annoncées n’ont pas pu être évitées lors des Années Noires, apportant un changement brutal du climat. L’enclave des montagnes est maintenant un endroit sombre et dépeuplé, autant que froid.

La montée des violences et les épidémies ont conduit les populations à se retrancher derrière des murs que nul n’ose plus franchir, et la civilisation peu à peu disparaît. Les technologies les plus avancées tombent dans l’oubli, communiquer devient dangereux, survivre n’est rien d’autre qu’un mélange explosif de violence et de hasard.

Dans des circonstances dramatiques, une jeune ermite endurcie recueille au coeur des montagnes un enfant aussi perdu que prometteur. Un vague espoir les amène sur la route d’un citadin qui pourrait changer leur vie,  s’ils décident de lui faire confiance.

Arriveront-ils à rejoindre l’océan ? Et est-ce que quelque chose les y attend seulement ? Les habitants de l’enclave sont-ils condamnés ? Surtout, le soleil n’est- il qu’un mythe ?

Roman de « climate fiction », comme disent les anglophones, Soleil gris a les Pyrénées comme toile de fond, et les prévisions du GIEC comme point de départ. C’est une rêverie sombre sur ce que l’avenir pourrait être, si la loi de Murphy s’acharnait sur les sociétés humaines.

Écrit entre l’Espagne et la France en 2017, Soleil gris est une fiction, dont ni les lieux ni les personnes décrites ne correspondent à une réalité autre qu’imaginaire.