Skip to content

Et que s’envolent les airs de printemps

Posted in Istanbul, Turquie, and Voyages

Istanbul chante, c’est une ville pleine de chansons et de musique. Les notes s’échappent des cafés et des restaurants, des magasins et des fenêtres ouvertes sur la rue. Istanbul chante de ses millions de voix, le chant joyeux de l’étudiant après l’école, le chant fatigué des travailleurs usés, un chant toujours spontané, le chant de la vie, le chant de la ville. Les sonorités prennent des accents de partout, s’épousent et se fondent. Les chants viennent de si loin, ils montent du cœur et suivent les oiseaux migrateurs qui tournaient encore aujourd’hui au dessus de la gare d’Haydar Paşa, toujours plus loin.

15 avril 2006

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *