Skip to content

Les caves de Puibolea

Posted in Aragon, archéologie, Espagne, Patrimoine, and Voyages

Last updated on 2 juillet 2019

Puybolea ruinesC’est un de ces villages perchés sur une petite butte, avec les montagnes pour horizon vers le Nord, et au Sud la plaine immense parsemée de collines résiduelles d’un autre temps. Quelques maisons, une église en ruine, un cimetière désolé, quelques arbres. Ce pourrait être d’un ennui redoutable, si la colline n’offrait pas un trésor enfoui.

puybolea caves 1Un petit sentier à flanc de colline déssert en effet des caves originales, pour partie creusées, pour partie construites. Ouvertures en trou de serrure, longues cheminées d’aération, élégantes voûtes de brique. De lourdes portes de bois protègent l’entrée et gardent la fraicheur à ces celliers extraordinaires. Certaines des caves sont effondrées, révélant leur architecture remarquable, d’arches et de courbes, comme un dessin en coupe.

puybolea caves 3Une fois passé l’entrée, on est assailli par les sensations, fraicheur de la terre battue, odeurs de vin et de barriques de bois. De part et d’autre d’une allée centrale sont disposés les tonneaux, massifs. Ici et là pendent aux murs les outils des propriétaires des lieux, en bois, artisanaux. Quelques bouteilles de verre se couvrent de poussière et de toiles d’araignée en attendant d’être remplies.

 

 

puybolea caves 2La lumière disparait comme on s’enfonce dans la cave qui prend des allures de grotte aménagée. Puis, tout au fond généralement, un puits de jour, étroit au sommet, large et évasé à sa base, laisse passer une lueur.

 

puybolea caves 4Vestiges d’un autre temps, d’une autre culture, ces cavités dateraient du XVIème siècle et leur construction est attribuée à des musulmans convertis. La présence de ces « mauresques » est attestée de 1101 (reconquête du site par les chrétiens) jusqu’en 1610 (expulsion du pays). Par la suite, le village a été repeuplé de « vieux chrétiens » et a continué d’utiliser les caves, jusqu’à maintenant pour les mieux conservées.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :