Skip to content

Aujourd’hui, j’ai sauvé la vie d’un monarque

Posted in Al-Andalus, Animaux, archéologie, chateaux, Espagne, randonnée, and Voyages

Last updated on 1 novembre 2023

C’était tout près du château. Il était en train de se noyer. Je n’avais pas le choix. Il fallait que je le sauve. J’ai attrapé un baton et l’ai sorti de l’eau. Il n’a pas tardé à se remettre et à agiter ses ailes. Il était très beau, ce monarque …

le monarque

Andalousie verte

Ce jour-là, une visite de Gibraltar était prévue. Et puis j’ai changé d’avis. La ville, c’est toujours une aventure, il me faut du calme aujourd’hui. Direction la montagne plutôt, et le parc naturel de los Alcornocales, splendide pour ce que j’en ai vu. Vertes étendues, paysages surprenants après l’aridité des côtes jusqu’ici. La végétation luxuriante fait croire à une erreur. Est-ce déjà le printemps ? Toutes ces fleurs, la douceur de l’air …

ruelles du village de Castellar de la Frontera
les rues du chateau

D’abord le village haut perché, niché dans l’enceinte du château depuis l’époque des Maures. Impressionnantes murailles abritant des ruelles blanchies, quelques orangers bien protégés, un monde hors du temps, vide en cette morte saison.

Ensuite, le sentier des monarques, jolie chaussée serpentant à travers chênes liège, mimosas en fleurs et autres cactus. Sous le soleil qui chauffe les pierres du sol, la température monte vite déjà.

Une faune abondante

En chemin, j’ai rencontré une loutre, ou plutôt des loutres. Deux rencontres, à seulement quelques kilomètres de distance, et dans la même journée ! Cet animal si rare qu’on n’en connait quasiment plus la silhouette ! Improbable et magique! Je n’en reviens toujours pas. Pincez-moi.

chene liege

Ce petit miracle me ferait presque oublier les monarques, ces adorables papillons, ici si nombreux qu’on doit prendre garde à ne pas poser le pied dessus par mégarde. Ils volettent au milieu des arbres, se posent sur une fleur, prennent le soleil. Tâches de couleur sur le bleu du ciel.

Dans ce ciel qui se découvre progressivement, les vautours fauves s’élèvent justement. Toujours majestueux. Les véritables seigneurs des lieux.

Des vestiges archéologiques

tombes anthropomorphes de Castellar

Cependant, le véritable but de la promenade, loin de ces rencontres inespérées, était un groupe de tombes anciennes – très anciennes? – taillées dans le roc.

Des petites soeurs de celles qui m’intriguent tellement dans le Monégros en Aragon. Donc ici aussi, on en trouve … Trois excavations. La même forme en momie. Bizarrement, l’une d’elles est disposée perpendiculairement aux deux autres. Pourquoi ? Les deux autres sont orientées dans le sens Nord – Sud, les pieds au sud, la tête au nord. Encore.

En se retournant, on ne peut qu’admirer le très large panorama depuis ce site bien caché, même si le Rocher de Gibraltar n’est pas visible d’ici comme depuis le château.


Les journées sont si courtes. Il faut déjà songer à rentrer au village …
Mais aujourd’hui, j’ai sauvé la vie d’un monarque. Ce n’est quand même pas rien !

au loin le Rocher de Gibraltar

Be First to Comment

Laisser un commentaire